un truc par jour (1)

Aujourd’hui, je n’écris pas, je teste

Insérer une vidéo youtube dans un article, tutoriel

On dirait que ça marche…

Merci à Stefan et Mammygeeky

 

Publié dans tutoriels | Tagué , | Laisser un commentaire

Savoir déconnecter

La conférence du 18 octobre (hangout 3) a été très instructive. Sans vouloir être exhaustive, j’en retiens, (outre la poursuite de la discussion ouverte sur la présence numérique) :

 -il peut être plus intéressant de bien maîtriser un outil que de les multiplier. : afin de  les sélectionner, se demander ce dont on a besoin et ce qui nous fait plaisir. Et qu’il est primordial de se former au « savoir publier ». Récapitulatif clair et concis : Construire son EAP pour les Nuls.

-il est capital de déconnecter. Comme le note Audece, le MOOC ItyPA peut être chronophage et anxiogène. Pourtant, ni l’univers, ni notre petite vie ne s’arrêtera parce qu’on aura tout éteint un moment. Sans compter que pour apprendre, il faut des temps de digestion et de repos.

 Ma machine est en train de rendre l’âme : à chaque fois que je me connecte, j’affiche des pages de plus en plus vides. J’ai l’impression d’être dans  Ubik, et qu’un monde disparaît inéluctablement un peu plus à chaque instant. C’est très déplaisant. J’en profite donc pour lâcher un peu en attendant l’arrivée de ma nouvelle bestiole en milieu de semaine prochaine.

Ca tombe bien, il fait beau…

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Discrétion vs personnal branding ?

Ici,  et sur ce blog (ici et ), on parle de la question de l’identité que nous adoptons sur le MOOC. C’est une vraie question et j’ai été un peu déçue de son traitement lors du hangout 2 jeudi dernier et carrément choquée par la formule décrivant les craintes au sujet de notre « traçage » comme un obscurantisme.

 Heureusement, la discussion prend une tournure plus argumentée, mais on voit bien dans les commentaires qu’il y aurait une bonne attitude  : sur le MOOC, on doit donner sa véritable identité, car ce que l’on y fait est positif (on apprend) et par conséquent, les retours ne pourraient en être que bénéfiques. Itypa serait donc une bonne occasion de faire son personnal branding. Point final en quelque sorte, puisqu’il faut nous en convaincre. Le reste ne serait qu’obscurantisme.

De bonnes raisons de vouloir être discret

Or les choses ne sont pas si simples, comme le note ici Karim (intervention de 17 h 43 le 16/10. désolée, je ne sais pas faire une ancre, damned) : Pour des raisons professionnelles ou personnelles, il peut être gênant de montrer à quel point on a du mal avec les outils internet. Imaginons par exemple que je travaille dans le domaine de la communication, dans une boîte très hype et que jusqu’à présent j’aie trompé mon monde et conservé mon emploi parce que je sous-traitais la confection de mes tweets, de mes power point, de mes cartes heuristiques et autres blogs à mon mari informaticien. Si j’apparais sous mon véritable nom au MOOC, avec toutes les questions  newbies que j’ai posées et toutes les conneries que j’ai faites depuis le début, demain, (si mon patron est curieux) je suis licenciée !

Devenir un « honnête homme numérique »

Au MOOC ItyPA, pour l’instant on est plus dans l’action que dans la réflexion théorique, alors je sors un peu du cadre, et parce que je ne suis pas une spécialiste, je demande aux zexperts.

J’ai choisi Louise Merzeau, chercheur en SIC à Paris Ouest Nanterre La Défense : ses travaux  portent notamment sur mémoire et information. Elle préfère le terme de « présence numérique » à celui « d’identité » et bien entendu, je ne vais pas résumer tout , mais je retiens quelques points : du fait de la dissémination des traces nous concernant que nous (ou autrui, consciemment ou non) déposons sur le réseau, ils est impossible de contrôler à 100 % la représentation de notre présence numérique. Néanmoins, en devenant un « honnête homme numérique » c’est-à-dire en apprenant à mieux connaître le fonctionnement du réseau et des outils internet, on peut participer à la construire : ajouter des traces consciemment pour atténuer celles que l’on aimerait voir ignorer(de mon patron, par exemple), est la meilleure manière d’améliorer une e-réputation toute pourrie.

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/docs/00/49/28/43/PDF/Merzeau_Doc-SI_presence.pdf

 Pour en savoir plus, demandez à Google (qui vous répondra ce qui vous plaît).

Pour conclure, j’ai l’impression que l’usage du pseudo peut être la bonne option pour un certain nombre de participants, mais que quoi qu’il en soit, si l’on s’imagine pouvoir être réellement discret sur internet, on rêve. Vraisemblablement, après le MOOC, chacun devrait avoir gagné en compétences pour pouvoir décider en toute connaissance de cause s’il est plus judicieux d’user d’un pseudo ou de son identité « réelle ». D’ici là, être discret sur son identité ne doit pas empêcher de participer aux discussions ni de partager son savoir et ses compétences.

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué , , | 5 commentaires

En vrac, vite fait, « évaluation post-événementielle » du jour

Je suis peut-être une tortue, mais avec ItyPA, je suis aussi speedée que le lapin d’Alice …

Toi aussi, deviens plus fort avec le MOOC

J’ai réussi à m’inscrire sur la googlemaps grâce à la note de Stefan.

Grâce au conseil de Bruno, j’ai changé de navigateur principal : non seulement, ça fonctionne  mieux (bon, ce n’est toujours pas top puisqu’il reste impossible de faire les mises à jour), mais j’y ai même importé les marque-pages sans rien perdre en cours de route, même si la présentation est trop bizarre.

Donc, on peut dire que j’ai un peu moins peur que ma machine ne me mange dès que j’essaie de faire un truc.

Un peu de poésie dans ce monde de geeks

J’espère participer à ce projet  et bien sûr, j’ai besoin d’aide : avis aux mateurs de citations, jeux de mots ou de définitions : à déposer sur les liens ou ici en commentaires ou ailleurs où vous pouvez (quel bordel ce MOOC !)

To-do list

-Comment suivre les blogs qui ne sont chez WordPress ? (ceux de Blogspot ou Canalblog par exemple)

-Comment insérer une image (par exemple la googlemaps) ou une vidéo dans un billet ? (en vrai, je n’ai pas essayé, tant, j’ai peur de tout faire exploser) : demain peut-être…

-Commnt insérer des liens dans le titre du billet : « évaluation post-événementielle

-A propos des questions de craintes relatives à l’identité numérique qualifiées d’obscurantisme : je ne suis pas d’accord, pas plus qu’avec le traitement de sujet lors du hangout 2 (cf. passage sur les « discrets » ).  J’y reviendrai (y a-t-il un peu de place pour une petite discussion au MOOC ou aurai-je droit à un méchant baching ?) Mais plus tard, parce que là, je vais me coucher.

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué , , , | 8 commentaires

Ca commence maintenant… même si’ty(a)pasletemps

La réseautattitude

-de l’article de Christine Vaufrrey présenté ici, je retiens que « l’environnement personnel d’apprentissage » débute par la construction d’un réseau. Finalement, tel Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, j’ai déjà un peu commencé à construire mon réseau en ouvrant ce blog, en suivant ceux de Moocquitos et en mettant quelques commentaires.

Il faut encore que j’ouvre un compte Twitter (même si ça m’étonne ) et que je rapatrie les flux des blogs suivis dans mon lecteur RSS.

Mais j’ai des questions : quelle est la différence entre suivre un blog depuis le mien et suivre via le flux RSS ? Est-ce que je ne suis pas en train de faire des trucs en double ? De disséminer trop mes outils ? Pas facile la vie de Moocquito…

Compte twitter ouvert. J’ai trouvé plein de Moocquitos grâce à « #itypa ». Et après, je fais quoi ? En plus, il paraît que j’ai une tête d’œuf là-bas !

A quoi sert l’EPA ?

-Grâce à  cet article, je comprends que ça va m’aider à :

1-me tenir au courant des infos (par exemple par le biais du lecteur RSS),

2-constituer des archives (via diigo, delicious ou autre),

3-construire un portfolio ( pour partager mon travail et mes réflexions, par exemple, le blog sert à ça)

4- et enfin échanger avec ma « communauté de pratique » (ici, les Moocquitos, je pense, par exemple, sur Twitter).

Je commence à y voir un peu plus clair dans l’utilité complémentaire des différents outils. En théorie… dans la pratique, c’est un peu plus long et un peu plus compliqué.

Allez, j’y ai encore passé 4 heures : vais-je finir no-life ou augmentée ?

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué , , , , | 7 commentaires

Vite, vite, vite : surmonter le vertige de l’abondance et arrêter de tourner autour du pot

EPA : kesako ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Environnement_d%27Apprentissage_Personnel

Ca reste assez flou pour moi. Ce fait un peu problème puisque c’est ce que l’on va construire pendant ce cours…

En fait, j’ai un peu l’impression d’être une Moldu arrivée un peu par hasard à l’ Ecole des sorciers : j’aimerais bien tout apprendre, mais je ne suis pas certaine que ce soit pour moi et ce pour plusieurs raisons :

-Je ne travaille pas d’une manière assez organisée, car je suis dépassée par la quantité de ressources (c’est tellement plus facile d’écouter un cours en prenant des notes, de le relire, d’étudier un ou 2 trucs complémentaires en vue de la préparation d’un examen) : c’est le fameux syndrome de la noyade (requalifiée en « abondance » par euphémisme lors de la deuxième conférence)

-Je n’ai pas une culture numérique assez développée et j’ai souvent l’impression de m’être inscrite à un cours de physique des particules en chinois, alors que je sors du CE1.

-Ma machine est frappée d’obsolescence : selon mon désenvoûteur, il faudrait abandonner mon OS pour passer à Ubuntu, pour pouvoir faire durer le bouzin encore un peu. Ca fait un peu peur. Mais le problème, c’est que très concrètement je ne parviens pas à visualiser correctement certains blogs, ni certaines productions à partir de mon navigateur principal (camino), de même, mon navigateur mouline grave sur certaines pages (par exemple le reader de mon blog).

Alors, je vais voir ce que j’arriverai à résoudre et je me décide pour quelques actions tout de même :

– « consignes » pour la  semaine 2 sur le forum :

http://itypa.mooc.fr/node/10

On est déjà dimanche, je n’ai encore rien fait… Donc, il faudrait donc lire ça tranquillement, mais maintenant.

-Améliorer l’apparence de mon blog : sur le forum, j’ai vu qu’on pouvait utiliser « wootheme) : je vais regarder ça. Et surtout écrire un peu plus (tant pis, si je n’ai pas le temps de mettre les liens que je voudrais, ni de construire mes billets : je vais essayer au moins de rectifier la quantité)

-Participer (pour me mettre un peu la pression et ne pas faire que recevoir) : par exemple, je trouve cette idée intéressante :

http://itypapillon.wordpress.com/2012/10/12/butiner-les-citations-qui-veut-jouer-avec-moi-demande-le-papillon/ – comments

Je trouve ce MOOC ItyPA passionnant, j’y pense beaucoup, je passe beaucoup de temps à explorer les blogs et le forum. Mais je vais essayer de discipliner un peu mon travail en partant des « propositions d’activité » et de la newsletter quotidienne (maintenant que je devrais bien la recevoir).

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué , , | 3 commentaires

La noyade : interrogations métaphysiques, procrastination, action et crise de nerfs

#ItyPA

Questions existentielles

-La première, portant sur l’identité que l’on adopte en tant que participant au MOOC ITyPA a été posée par Kristine sur le forum. Elle n’a pas semblé interpeller les foules, mais moi oui. On pourrait penser qu’il n’y a pas vraiment de problème à choisir comme pseudo son véritable nom dans la mesure où  on ne saurait avoir honte de ne pas savoir, si l’on essaie d’apprendre, et c’est bien ce que nous faisons au MOOC ITyPA. De plus, apparaître sous son identité réelle permettrait d’apparaître facilement parmi les participants (« j’y étais »).

Néanmoins, beaucoup des Moockitos (terme proposé par audece et adopté immédiatement par beaucoup)  ont choisi d’adopter un pseudo, plus ou moins transparent et qui n’est pas toujours le même sur la plate-forme du MOOC ItyPA et sur les différents outils.

Ma crainte vient du fait qu’au sujet de l’usage d’Internet, on est soumis à une sorte de discours paradoxal : « participez, sous peine de devenir une sorte de croc-magnon projeté dans le troisième millénaire » et « protégez-vous car vous risquez de vous trouver victime de mauvais usage de votre identité numérique ». Comment s’éviter des déboires et résister un peu à la surveillance généralisée ?

-Autre problème liminaire : dans l’acronyme ItyPA, je ne suis pas bien certaine de savoir exactement ce qu’est Internet. J’ai donc entrepris de regarder les conférences de Benjamin Bayart à Sciences-Po justement intitulées « Qu’est-ce qu’Internet ? ». Après tout, s’il faut l’expliquer aux étudiants de Sciences-Po, c’est que la réponse n’est pas si évidente pour les non-spécialistes. Ces conférences sont parfaitement accessibles aux novices et je vous les recommande, mais n’ai pas le temps d’en faire un résumé. Si vous en avez un à portée de main, n’hésitez pas à me le faire connaître.

Pourquoi faire aujourd’hui ce qu’on peut remettre à demain ?

Ces interrogations m’ont bien occupée cette semaine, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas appris à faire des pipes, ni des cartes heuristiques, ni à m’inscrire sur la google map 

Mission accomplie

J’ai quand même fait des trucs : créé et rédigé ce blog, répondu aux commentaires, fait quelques visites sur les blogs d’autres moocquitos, appris à trouver les blogs de moocquitos sur wordpress.

Crise de nerfs

Et lors de la rédaction du premier billet, j’ai eu un moment pénible : alors que j’avais presque terminé d’écrire, j’ai appuyé sur un bouton (lequel, je n’en sais rien) et tout a disparu. Pour éviter ça, je rédige désormais d’abord sur mon traitement de texte, puis copie/colle dans le champ « billet » du blog. est-ce une  technique pertinente ? Ou dois-je faire désenvoûter ma machine ? Si vous avez des avis sur la question, je suis preneuse.

Bon voilà un peu résumé l’essentiel de mes activités moocquitesques (ou moockiteskes) de la semaine, ça m’a pris  une grosse douzaine d’heures… Et vous qu’avez-vous fait pour vous noyer cette semaine ?

Publié dans en direct du MOOC itypa | Tagué | 17 commentaires